Menu






A vrai dire, Ousmane Sonko fait vivre des rescapés politiques. (Par Moctar BA)

Dimanche 10 Juillet 2022

Tout ce que Macky a dit ainsi que ces partisans de BBY reste jusqu’à la de loin les plus graves propos émanant d’acteurs politiques pouvant entraîner un basculement vers une violence inouïe.
Seulement ils ont fait face à une population mâture, consciente des enjeux et capable de discernement.


C’est pourquoi, vouloir aujourd’hui leur détourner de l’essentiel par des salves de critiques et d’insultes envers Ousmane Sonko est peine perdu. Ce qui reste d’ailleurs un aveu d’échec retentissant du régime aux abois de Macky Sall. Cet acharnement de la meute montre une fois de plus la fuite en avant du régime sur les difficultés actuelles  des ménages et les conséquences sociales à venir.


Tout ce temps et moyens investis pour « réduire l’opposition à sa plus simple expression » aurait pu servir à tout régime sérieux et soucieux du bien-être de sa population a trouver des réponses concrètes et durables à la pauvreté dans laquelle s’enfoncent du jour au lendemain les Sénégalais.
Criez à tout va ou jouez votre va tout, rien n’arrêtera la dégringolade qui va se poursuivre échéance après échéance comme unique résultat bien mérité d’une gestion catastrophe des priorités. C’est bien le résultats des conditions inhumaines et dégradantes ainsi qu’un désarroi profond imposés aux Sénégalais les quels vous Macky Sall piétiner sans scrupule les droits, à commencer par du plus simple, celui de la liberté d’expression et de choix.


Ces sorties malheureuses contre Ousmane Sonko révèlent le manque d’initiative politique , débat d’idée et de  solutions économiques à présenter face à la cherté de la vies, aux prix incontrôlés dans un climats socio-économiques délétère encore une fois résultat d’une « gestion sobre et fast track ».  bref aucune solution venant de Macky Sall et de son gouvernement  face au dérives économiques, à la mal gouvernance des ressources et gestion des contrats, que des invectives et menaces.

A vrai dire, Ousmane Sonko fait vivre des rescapés politiques. Qui veut se faire voir,  attaquer Ousmane Sonko et ce jusqu’au camps d’une frange de l’opposition jusqu’à difficile à situer.
Attaquer Ousmane Sonko aujourd’hui nourrit beaucoup d’acteurs politique et assure à d’autres guignols une existence médiatique après avoir été battu à plate couture dans leur fief.
Ousmane Sonko n’a dit à vive voix que ce beaucoup disent tout bas. C’est un fait, une réalité a arrêter impérativement. Et il faut du courage politique pour dire ces vérités piquantes et il le fait avec ffranchise.on se demanderai ou se trouvaient ses responsables qui belent aujourd’hui lorsque des membres de leurs partis La solution, sortir du débat politique les considérations ethicistes et régionalistes ainsi que les menace  de mort que les partisans de BBY profèrent a l’encontre du leader de l’opposition. Il faudra surtout arrêter d’instrumentaliser un conflit lequel l’État a la responsabilité d’éteindre et de faire oublier à la limite.


Tout cela découle d’une fragilité des institutions victimes du régime de Macky Sall.
Une chose demeure certaine, si Macky a réussi d’affaiblir les institutions sans hommes forts à leurs têtes commençant par la présidence - en accordant des audiences bidonnes pour féliciter des personnes ayant volé et séquestré des listes de coalition politique ou en s’affichant avec des insulteurs publiques – le  peuple martyrisé,  est plus que jamais fort et se dressera contre toute velléité de violation de la constitution et contre tout projet politicien anti constitutionnel.
Le Djoloff et particulièrement PASTEF Barkédji reste solidaire et plus que jamais mobilisé derrière le Président Ousmane Sonko.


Moctar BA
Coordonnateur YAW commune Barkedji
Vice Coordonnateur PASTEF Barkédj
 
R

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

"Macky est à son premier mandat de cinq ans", selon son beau-frère Mansour Faye

Infertilité masculine: les véritables causes...

La veuve de DJ Arafat, Carmen Sama secoue la toile avec sa nouvelle vidéo

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2 bat Gris Bordeaux.

Ziguinchor : 72 sans eau Guy Marius Sagna et cie déposent une demande d'explication auprès du responsable de SEN Eau

Fantasia Barrino Taylor : "Je pensais que c'était Trump"

L’actrice Ndeya de la série « Impact » toujours aussi sublime

La pétillante chanteuse Narah Diouf ex copine de Ngaaka Blindé

Edu Ndao et Fama Thioune, une nouvelle polémique

Djanii Alfa : « il n’y a personne qui pourra m’empêcher de rentrer en Guinée »


Flux RSS

Inscription à la newsletter