Menu

Verdict de la longue chronique judiciaire de l’affaire du salon dakarois de massage Sweet beauty : la déesse du temple de Thémis balafrée (Par André Mendy)

Jeudi 1 Juin 2023

« Accusé, nous te condamnons de ton innocence au nom de la raison d’Etat ; la raison du plus fort toujours la meilleure », pan, le couperet est tombé, sentence implacable, vive Dame justice, allez, la messe est dite, la justice est rendue au nom du peuple !

L’affaire « Sweet Beauty », ouais; qui a tant défrayé la chronique, tenu en otage, pardon, en haleine l’opinion nationale et internationale avec tout son cortège apocalyptique durant deux longues années s’est dégonflée comme un ballon de baudruche suivant une raison évidente qu’elle ne tenait qu’à une arlésienne, bon sang ! L’accusé quand bien même présentant les mains propres mais pas « sales » du philosophe français Jean- Satre, est condamné par une manœuvre judiciaire ayant fait recours à un motif nouveau, venu ex nihilo se substituant aux motifs clés d’accusations de base et qui étaient; viols répétitifs, menaces de mort sur la victime à l’aide de deux armes.


Un scénario qui paraissait déjà bien cocasse au départ mais qui a eu à prospérer malgré tout. In fine, le verdict est tombé, l’accusé condamné ; triste réalité qui vient comme pour corroborer la vérité crue du Diplomate Jean- Jacques Giraudoux dans sa pièce;  « La Guerre de Troie n’aura pas lieu », où l’auteur dénonce sans ambages que « Le Droit est la plus forte école de l’imagination; jamais, poète n’a interprété librement la nature qu’un juriste la réalité » no comment !


Ce procès qui a opéré à un abandon des motifs d’accusations de base pour statuer et condamner sur un motif jusqu’ici apocryphe me rappelle à bien des égards celui de l’ex PM, Mara, dans sa disgrâce d’avec son père putatif d’alors, son mentor et ex Président de la République du Sénégal, le Charismatique Me Abdoulaye, le prophète inlassable du Sopi ak PDS; Thiey, l’histoire bégaie ! Le père spirituel reprochait à son fils adoptif de ne pas lui avoir rendu compte des 46 Milliards destinés aux chantiers de Thies. Et c’était bien Macky Sall , son successeur immediat à la prémature dans cette guguerre de positionnement politique qui avait lu devant les écrans télés le pré-rapport de l’IGE concernant ce dossier qui a aussi fait une saga judiciaire rocambolesque avec le recours des » armes conventionnelles et non conventionnelles, » car à l’arrivée Mara et Maire de la cité des rails a séjourné à Ndoungoussine, citadelle du silence ou hôtel zéro étoile sans frais de nuitées, non pas pour motif de détournement annoncé avant mais pour trouble à l’ordre public ; parableu !


En son temps en fonction de ma liberté de citoyen d’une république, j’ai publié un article paru le même jour en rubrique Contribution, le 1er Septembre 2005, dans les colonnes de Walfadjri et du matin et qui s’intitulait; » L’albatros, ses ailes de géant qui l’empêchent de marcher » , question de louer et d’exalter le génie politique d’alors qui était Idrissa Seck mais qui était aussi comme Iznogoud, voulant vaille que vaille être khalife à la place du Khalif. Finalement son empressement l’a perdu. Son poulain Yancoba Diatara, et son ex compagnon chargé de sa Com’ Abdourahmane Diouf me confirmeront de cet article qui avait fait l’objet de revue de presse dans des chaînes radios. Donc depuis lors, c’est entré dans la jurisprudence au Sénégal, qu’on soit accusé d’une chose et condamné d’une tout autre chose.


Au » condamné » du jour en ma qualité de » curé municipal » en guise de ma compassion et de mon réconfort, je vais lui lui offrir le récit biblique de l’image du serviteur souffrant tiré du Livre d’ Isaie en son chapitre 53; version Louis Segond:

» Le Seigneur dit; mon serviteur réussira. Il sera haut placé et couvert d’honneurs . Beaucoup en le voyant seront effrayés . Tellement, il est défiguré. Il ne ressemble plus à un être humain. Et maintenant, des peuples nombreux seront étonnés à cause de lui et les rois resteront devant lui sans rien dire, en effet, ce qu’ils voient, ne ressemble pas à ce qu’on leur a raconté. Ce qu’ils observent est différent de ce qu’ils ont entendu dire. …Devant le Seigneur, le serviteur a grandi comme une petite plante, comme une racine qui sort d’une terre sèche. Il n’avait ni beauté, ni prestige qui attire les regards .


Son apparence n’avait rien pour nous plaire. C’était un homme qui souffrait, habitué à la douleur, nous le méprisons, nous le comptons pour rien, pourtant, ce sont nos maladies qu’il supportait; c’est de notre souffrance qu’il s’était chargé. Et nous, nous pensions que c’est Dieu qui le punit de cette façon ; c’est Dieu qui le frappe et l’abaisse. Mais il était blessé à cause de nos fautes. Il était écrasé à cause de nos péchés. La punition qui nous donne la paix est tombée sur lui. Et c’est par ses blessures que nous sommes guéris.

Nous étions comme des moutons perdus ; chacun suit son propre chemin…on l’a fait souffrir pour nous et il a accepté cela…on l’ arrêté, jugé et pourtant, il n’a rien fait de mal; il n’avait jamais trompé personne. Mais le Seigneur donne raison à son serviteur écrasé. Il a rétabli celui qui avait offert sa vie à la place des autres. Son serviteur aura des enfants et il vivra encore plus longtemps et ( Ndlr: plus heureux )!
Par lui, le Seigneur réalisera SON PROJET » .
# vox populi; vox Dei »

# paix au Sénégal #
# Dieu au contrôle #
André MENDY
Lisez encore

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Foot : Les Lionnes confirment leur supériorité face à la RD Congo avec une victoire 2-0

Assemblée générale de la FSF reportée : Augustin Senghor évoque une perte de 15 millions FCFA

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Mardi 16 juillet 2024 (wolof)

Présidence de la FSF : Senghor en lice pour un quatrième mandat ?

Audition de la FSF par la Cour des comptes: Augustin Senghor brise le silence

Nairobi : Un tueur en série avoue 42 meurtres

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Lundi 15 juillet 2024 (wolof)

Finale Copa America : L'Argentine de Messi victorieuse dans un match mémorable

Mame Zé frappe fort : Il critique la gestion de Macky Sall et encourage Diomaye et Sonko...

Euro 2024 : L'Espagne bat l'Angleterre et devient championne d'Europe



Flux RSS

Inscription à la newsletter