Sonko : «Je suis en contact avec les autorités du Mali et de la Guinée...»

Jeudi 13 Janvier 2022

Le leader du Parti Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) qui a fait face à la presse, mercredi, à Ziguinchor, s’est prononcé sur l’embargo que subit la Mali à cause des sanctions de la CEDEAO.

 Et à l’en croire, il est en contact avec les autorités de la Guinée et du Mali. Concernant ces dernières, il déclare qu’il va lui apporter tout son soutien surtout par rapport à la grande marche qu’il compte organiser ce vendredi.  « Par la grâce de Dieu, je suis en contact avec les autorités du Mali et de la Guinée. Il commence à avoir une transformation en Afrique surtout en Afrique francophone parce qu’en Afrique anglophone ils sont plus libres que les autres. Hier, j’étais au téléphone avec une haute autorité du Mali et je lui ai dit de prendre le temps nécessaire pour mettre des institutions solides. Il ne sert à rien de bâcler la transition pour redonner le pouvoir aux politiciens et tomber dans les mêmes travers. Le plus important c’est de travailler pour le peuple, la postérité, de respecter tous vos engagements et être les garants du processus en construisant une base solide. Et ils vont organiser une très grande manifestation le vendredi à Bamako et nous allons les accompagner et s’il le faut nous allons envoyer des personnes. C’est le début de la fin d’un cycle », déclare-t-il.

R

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

INHUMATION : Adieux poignants à «Ndiaye Tfm»

Meurtre de Kiné Gaye : Les révélations des voisins de Khassim BA

Meurtre de Kiné Gaye : Pourquoi le tueur a accusé son épouse

États-Unis: 15 personnes tuées dans une fusillade dans une école du Texas

Conférence de presse de BBY : La question d'une journaliste provoque la colère des jeunes de l'APR

Gueum Sa Boop : Bougane Gueye Dani en deuil

SITEU après le Meurtre à Diamaguene: "Beaucoup de jeunes ne travaillent dans ce pays où on parle trop"

GFM : L’humoriste «Ndiaye» est décédé


Flux RSS

Inscription à la newsletter