Show-biz sénégalais: Chantage, harcèlement, prostitution secouent le secteur

Jeudi 16 Septembre 2021

Le récent scandale ayant eu pour acteurs principaux Dieyna Baldé et Bril, a révélé des pans plutôt obscurs du show-biz sénégalais. Entre chantages, sextorsion, promotion canapé et harcèlements, elles sont nombreuses les chanteuses, mannequins, actrices sénégalaises ou animatrices qui ont du passer outre leurs principes et valeurs, pour arriver au sommet. Un milieu sulfureux où des femmes y ont laissé des plumes au profit de prédateurs sexuels. 

“Faut-il céder forcément au chantage sexuel pour percer dans la show-biz Sénégalais ?”, c’est la question que se pose Guigui Sarr et d’autres jeunes , l’artiste chanteuse révèle que la première fois qu’elle a été victime de chantage et harcèlement sexuel, c’était lorsqu’elle a voulu sortir son deuxième album, elle a fait appel à un ami musicien et producteur. 

Au début de l’histoire, raconte Rewmi, Guigui explique que l’homme a d’abord essayé de lui faire la cour mais elle avait catégoriquement rejeté ses avances. "Mais puisque je suis revenue vers lui pour la réalisation d’un album, il m’a proposé de tout prendre en charge pour la confection de l’album qui coûtait 5 millions de francs Cfa. avait son studio de production et nous avons convenu de travailler ensemble. Il m’a tenu un discours très convaincant, je l’ai cru et je me suis laissée embarquer dans ce projet”, narre Guigui Sarr. Malheureusement pour elle, au moment de sortir la chanson, le monsieur lui fait savoir qu’il fallait qu’elle couche avec lui. C’était une proposition à prendre ou à laisser. 

D’autres personnes dans le milieu du show-biz ont été aussi des victimes. Mamy Mbaye, ex membre du groupe Alif, elle aussi, n’a pas échappé aux avances juste après son départ du groupe Alif, quand elle a voulu faire une carrière solo. C’est ainsi qu’elle fait la rencontre d’un promoteur de spectacle. Ce dernier lui fait miroiter des contrats juteux, avec à la clé, des concerts dans toute l’Europe. Mais la condition était que la chanteuse partage avec lui sa chambre d’hôtel. Ce qu’elle refusa, révèle "L’Observateur". Actuellement, la jeune dame s’est tournée vers les séries et, est devenue actrice. 

Répondant à la question de savoir ce qu’il pense de la promotion canapé dans le showbiz sénégalais, Baba Hamdy avait fait savoir sur Seneweb que “lorsque des hommes et des femmes se fréquentent, c’est tout à fait normal que des sentiments amoureux puissent naître cela ne veut forcément pas dire qu’il s’agit de promotion canapé”. Selon le producteur et musicien, “le mot promotion canapé est utilisé alors que ceux qui le disent, ne savent pas forcément la signification”. En échange de faveurs sexuelles, ces hommes leur promettent "monts et merveilles”. Des promesses qui ne sont pas toujours tenues, malheureusement, pour ces jeunes dames qui tombent dans la dépravation et dans les mauvaises mœurs. 

Il faut savoir que ce ne sont pas les seulement les chanteuses qui subissent des chantages et harcèlements sexuels. Pour jouer dans certaines séries ou avoir des contrats publicitaires, certaines actrices, mannequins, modèles sont prêtes à tout. Le plus souvent, ces pervers s’affichent sur les réseaux sociaux avec des acteurs célèbres, sont présents sur les lieux de tournage de certaines séries et font croire à leurs proies qu’ils peuvent les aider à percer dans le secteur audiovisuel, renseigne notre interlocutrice. Ce qui est faux, lorsque les victimes s’en rendent compte, il est déjà tard, car étant tombées dans les pièges tendus par leurs bourreaux. 

Au regard des témoignages et une incursion dans le show-biz sénégalais, on pourrait croire qu’il s’agit d’un milieu interlope composé de prédateurs et de proies. Hors des caméras, ce qui s’y passe, n’est pas toujours narré par les concernées, souvent par peur d’être indexées ou de voir leurs carrières sombrer. Mais il est tout aussi vrai qu’il y a des chanteuses, actrices, mannequins ou animatrices, qui sont aujourd’hui au sommet de la gloire, avec une belle carrière, sans avoir jamais eu à céder aux propositions indécentes qui leur ont été faites. Finalement, tout n’est qu’une question de choix. 






Rewmi.com
R

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

Décès des 11 bébés à Tivaouane : Doudou KA, DG de l'AIBD/sa exprime sa "compassion et sa solidarité "

Siège de la SGBS : La femme qui avait sauté du haut de l'immeuble est décédée

INHUMATION : Adieux poignants à «Ndiaye Tfm»

Meurtre de Kiné Gaye : Les révélations des voisins de Khassim BA

Meurtre de Kiné Gaye : Pourquoi le tueur a accusé son épouse

États-Unis: 15 personnes tuées dans une fusillade dans une école du Texas

Conférence de presse de BBY : La question d'une journaliste provoque la colère des jeunes de l'APR

Gueum Sa Boop : Bougane Gueye Dani en deuil


Flux RSS

Inscription à la newsletter