Poutine : "Daesh est financé par 40 pays" Ecoutez

Lundi 21 Novembre 2016

Au sommet du G20, qui s’est tenu du 14 au 16 novembre en Turquie, le président russe a souligné que la Russie avait présenté des exemples de financement des terroristes par des personnes physiques venant de 40 pays, y compris des pays-membres du G20.

Lors du sommet «j’ai donné des exemples basées sur nos données du financement de Daesh par des individus privés. Cet argent vient de 40 pays, parmi lesquels participent des pays-membres du G20», a précisé Vladimir Poutine.

Vladimir Poutine a aussi évoqué la nécessité urgente d’empêcher la vente illégale de pétrole.

«J’ai montré à nos partenaires de nombreuses photos prises depuis l’espace et depuis les aéronefs sur lesquelles on voit clairement le volume que représente la vente illégale pétrolière effectuée par Daesh».

Lire aussi : Le G20 veut une résolution sur la Syrie pour surmonter les problèmes du Moyen-Orient

Le président russe a aussi précisé que ce n’était pas le moment de rechercher quel pays était le plus efficace dans la lutte contre Daesh. «Il vaut mieux unir les efforts internationaux pour combattre ce groupe terroriste», a déclaré Vladimir Poutine.

«Nous avons besoin du soutien des Etats-Unis, des pays européens, de l’Arabie saoudite, de la Turquie et de l’Iran», a-t-il poursuivi.

A propos des relations avec les Etats-Unis, le président Poutine a mis en évidence que la position de Washington avait changé après les attentats de Paris.

«Nous avons besoin d’organiser un travail qui se concertera sur la prévention des attaques des terroristes à l’échelle globale. Nous avons proposé d’unir nos efforts avec les Etats-Unis dans la lutte contre Daesh. Malheureusement, nos partenaires américains ont refusé. Ils nous ont envoyé une note écrite qui dit : "Nous rejetons votre proposition". Mais la vie change toujours assez vite, en nous donnant des leçons. Et je crois que maintenant tout le monde commence à comprendre qu’on ne peut combattre effectivement Daesh qu’ensemble», a précisé le président russe.

Compte tenu des différences d’approche dans la lutte contre l’EI, Vladimir Poutine a précisé qu’avant tout, il était important de définir quelles étaient les organisations qui peuvent être considérées comme terroristes et celles qui font légitimement partie de l’armée d’opposition syrienne. «Nos efforts doivent être concentrés sur la lutte contre des organisations terroristes», a insisté le président russe.

Après que le gouvernement russe a entamé une campagne de bombardements militaires en Syrie depuis le 30 septembre, la Russie a été largement critiquée par les pays occidentaux mais Vladimir Poutine a répondu aujourd’hui.

«Il est vraiment difficile de nous critiquer. Ils ont peur de nous donner des informations sur les territoires que nous ne devons pas frapper, craignant que cela devienne l’endroit exact de nos frappes futures et que nous allons les trahir. Il est évident que ce point de vue est basé sur leur propre conception de la décence humaine», a déclaré le président russe.

ACTUALITÉ | AUTRES INFOS | TV& RADIOS | KHALIL POST | POLITIQUE





AUTRES INFOS

Cette députée de Benno ne maîtrise pas le contenu du Parrainage:«Il faut avoir 65% pour être candidat...» (Regardez)

Vidéo: Idrissa Seck raconte les premiers jours de Abdou Mbow à l’hôtel Saint James

Loi sur le parrainage : Honneur au courageux archevêque Monseigneur Benjamin Ndiaye

Comment avoir des rapports sans risques

Idrissa Seck révèle: «Ce que je paye chaque année à l'hotel Saint James...»

Les présumés assassins du bébé Serigne Fallou Diop arrêtés



Regardez, Idrissa Seck interrompe sa conférence de presse pour aller prier

Vidéo: Un responsable de l'APR arrêté à Paris avec un pistolet

Vidéo: un véhicule de la Sonatel endommagé par la Police

VIDÉO: Les élèves vilipendent le régime de Macky Sall dans les rues de Ziguinchor

Vidéo: Macky Sall désavoué à Paris, son cameraman "préféré" saupoudré… Regardez

Mame Adama Gueye : «Macky Sall doit avoir de la hauteur et de la pudeur car il est minoritaire dans ce pays »

Elhadji Sarr sur le parrainage: «L'opposition se cache derrière des arguments fallacieux. Macky a toujours privilégié le dialogue... »



exclusif.net, site politique pour l'Afrique