Menu

PORTUGAL : Cristiano Ronaldo, l’appel de la retraite

Lundi 12 Décembre 2022

En éliminant le Portugal (1-0) ce samedi 10 décembre, le Maroc a, sans doute, envoyé aussi à la retraite Cristiano Ronaldo. L’attaquant à la carrière immense a certainement dit adieu à son rêve de soulever la Coupe du monde avec sa sélection. Il rêvait certainement d’une meilleure sortie dans un Mondial qui a été un chant du cygne pour lui.


Trente-sept ans, sans club et éliminé en quarts de finale du Mondial 2022 au bout d'un tournoi sans éclat avec un statut de remplaçant : l'automne de Cristiano Ronaldo prend un ton crépusculaire et la dernière phase de son immense carrière n'est vraiment pas à la hauteur de ce qui a précédé.

Bien sûr, il n'y a pas de raison de s'inquiéter pour l'avenir financier de « CR7 », dont le nom a circulé du côté du club saoudien d'al-Nassr, à des conditions annoncées comme étourdissantes par la presse espagnole. Mais samedi, il a quitté la Coupe du monde la tête basse, battu par le Maroc avec le Portugal, qu'il aura donc réussi à conduire jusqu'à un titre européen en 2016, mais jamais au-delà de la demi-finale mondiale atteinte en 2006, quand il était encore un jeune premier, dribbleur compulsif et prêt à tout dévorer.

Rien de tel cette fois-ci. Arrivé au Qatar au terme du feuilleton de son divorce houleux avec Manchester United, Ronaldo est apparu comme l'ombre de lui-même, joueur devenu anonyme, laissant pourtant son entourage maugréer sur son statut de remplaçant complètement logique au vu de ses performances sportives.


Record mondial de sélections
Peu importe que son Mondial ait commencé par un record – un de plus –, quand son penalty réussi face au Ghana a fait de lui le premier joueur de l'histoire à marquer au moins un but lors de cinq Coupes du monde. Mais le reste a été insuffisant, avec des performances au mieux moyennes contre l'Uruguay et la Corée du Sud au premier tour. Ces matches ont sans doute d'ailleurs précipité la décision forte du sélectionneur Fernando Santos de le laisser sur le banc pour le huitième de finale contre la Suisse.

Il était apparu sur le terrain un gros quart d'heure, alors que le score était déjà acquis. Et sauf improbable retour en 2026, il n'aura pas réussi à marquer le moindre but en match à élimination directe de Coupe du monde.



Lui s'arrête donc là alors que son grand rival depuis plus d'une décennie Lionel Messi reste en course pour le titre et les honneurs, qui ont toujours été pour le Portugais le moteur d'une colossale ambition, presque « anormale » comme le disait Zinédine Zidane, son ancien entraîneur au Real Madrid. Mais la compétition qatarienne a aussi confirmé que son statut n'était décidément plus tout à fait le même, y compris au sein d'une Seleçao qu'il a incarnée plus que quiconque au fil de ses 196 sélections et de ses 118 buts.

Présent à l’Euro 2024 ?
Ces 196 sélections, dont la dernière honorée contre le Maroc vendredi, constitue d'ailleurs un autre record mondial, à égalité avec le Koweïtien Bader al-Mutawa. Mais qu'importe... Avant le match de huitième de finale face à la Suisse, un sondage du quotidien sportif portugais A Bola avait ainsi cruellement mis en lumière le déclassement de la star, avec 70% des votants se prononçant en faveur d'un séjour sur le banc pour CR7, peut-être lassés des manifestations d'ego d'un joueur aux performances redevenues ordinaires.

Avant le Mondial, il avait assuré vouloir pousser jusqu'à l'Euro 2024 en sélection. Mais c'était avant qu'il se retrouve sans club dans la foulée de son tonitruant divorce avec Manchester United, où il était revenu en 2021 après trois saisons inégales à la Juventus.

Mais même lui, ce dieu du stade aux cheveux gominés et aux revenus annuels supérieurs à 100 millions d'euros, star partout où il est passé et marque globale, a été rattrapé par la dureté du football d'élite. Pour lui aussi, le temps passe. Et pas sûr qu'il aille au-delà de ses 196 sélections.

(Avec AFP)
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Tensions persistantes : La saga Samuel Eto'o-Minsep se poursuit

Nicki Minaj présente ses excuses suite à son interpellation aux Pays-Bas pour une affaire de drogue

Blockout : L'appel au boycott des stars non solidaires avec les Palestiniens gagne la France

Ligue 1 : Teungueth FC champion du Sénégal

Cote Ivoire : 80% des personnes LGBT+ victimes d'Homophobie

Ligue des champions CAF : Al Ahly sacré pour la 12e fois !

Assassinat d'Alain Kaly : l'OIS dénonce une « surenchère d'agressions » contre sa corporation et interpelle les autorités

Le concert de Nicki Minaj à Manchester, reporté suite à son arrestation

Le PSG Remporte sa 15e Coupe de France en Battant Lyon 2-1

Aéroport d'Amsterdam : Nicki Minaj arrêtée pour possession de cannabis


Flux RSS

Inscription à la newsletter