Exclusif.net, la vérité

Mauvaise gestion de l'usine Atlantik Sea Food de Sangalkam: Artem Bektemirov traîné devant le tribunal


Rédigé le Jeudi 15 Juin 2017 à 16:19



Mauvaise gestion de l'usine Atlantik Sea Food de Sangalkam: Artem Bektemirov traîné devant le tribunal

 
Comme nous l’avions révélé auparavant, l’usine Atlantik Sea Food est sérieusement en difficulté financièrement. Comme le dit un adage « on ne peut pas cacher la lune avec ses bras ». Le 09 Mars dernier, presque une dizaine de travailleurs ont été licenciés pour avoir pris part à une assemblée générale des citoyens de Sangalkam.

« Au cours de cette réunion on a discuté l’état des affaires à l’usine, notamment le retard permanant dans le paiement des salaires de la societé Atlantik Sea Food, l’absence des assurances médicales et des garanties sociales. Nous avons également consulté la confédération nationale des travailleurs concernant les problèmes évoqués », ont dit les ex-travailleurs dans leur plainte. Ces travailleurs ajoutent qu’« en vertu de la légalisation du travail l’employé a le droit de défendre son droit du travail, ses libertés et ses intérêts légaux tandis que l’employeur est obligé de respecter la législation du travail, la règlementation concernant les normes fondamentales de travail et les clauses des contrats d’embauchage, aussi qu’exercer tous autres devoirs prévus par la légalisation du travail. »
 
Les travailleurs se rebellent
Le 07 Juin 2017 les travailleurs de la société Atlantik Sea Food ont brulé des pneus aux alentours de l’usine et même ont dû se bagarrer pour réclamer des arrières de payements de leurs salaires journaliers. Les travailleurs de cette usine de transformation des produits halieutiques ont fait une descente musclée à l’usine pour réclamer neuf semaines de salaires journaliers. En effet, il était prévu que chaque début de semaine, les travailleurs doivent recevoir leurs dus de la semaine précédente, donc 21 mille FCFA, soit 3 mille FCFA par jour. L’usine a été financée à hauteur de 15 milliards de FCFA. En réalité, 30 contractuels ont été recrutés et présentés au président Sall. Quelques mois plus tard, 15 parmi eux sont renvoyés et les 15 autres deviennent subitement des journaliers. Ils n’ont plus d’assurance ni de protection sociale. Ils sont plutôt laissés à la merci de l’administration actuelle. Contrairement au plus de 400 emplois promis, c’est plutôt moins de 20 personnes qui y travaillent.
 
Un audit de l’Usine réclamée
La situation de cette usine est aussi grave car il y a les aspects écologiques et fiscaux. Moustapha Tine, président de l’association des jeunes de Sangalkam, l’une des premières victimes des agissements de Bektemirov, a demandé un audit de cette entreprise. « On ne peut pas investir plus de 15 milliards dans cette entreprise et se retrouver dans cette situation désastreuse. Ça ressemble à une escroquerie et aucune démarche n’est entreprise ni auprès de l’administration de l’usine, ni auprès du Ministère de la Pêche et de l'Economie maritime, pour la faire fonctionner à plein régime. Nous réclamons un audit de cette entreprise afin de situer les responsabilités », a-t-il demandé. La société vend le produit en Guinée, en Mali et en Guinée-Bissau tout en tirant les bénéfices avec des paiements en liquide qui ne sont déclarés nulle part afin d’éviter la taxation, de cacher le revenu de ses créditeurs et de ne pas rémunérer ses employés. Ce n’est pas fini : les créances impayées de l’usine s’élèvent maintenant à 1,5 milliard de FCFA, y compris les dettes devant la SENELEC, le management intérim et les prestataires des services différents.
 
Plaintes et résultats
Le problème du versement des salaires est systématique. Les plaintes sont adressées à l’attention de Mr le Pocureur de la République Me Bassirou Gueye aussi qu’à l’Inspection Départementale du Travail et de la Sécurité Sociale de Rufisque. La situation est également suivie par le Syndicat.
De notre part, nous espérons que les autorités compétentes fassent un audit objectif, prennent les mesures pour protéger les droits des Sénégalais et ne laissent pas cette situation sans attention adéquate.
Toute fois nos tentatives sont restées vaines pour avoir la version d’Artem Bektemirov.
 
Ibrahima Khalil DIEME (Dakar Times)
 



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 20 Octobre 2020 - 03:59 Kolda: L'ancien ministre Moctar KEBE n'est plus


Facebook

Ziguinchor: inauguration du nouveau siège de la ligue de basket-ball

Ziguinchor en deuil ! Abdoul Aziz Ndiaye est décédé

Mame Diarra Mbaye enflamme la toile avec ses nouveaux clichés

Ndella Madior sur la réaction de sa fille: «Elle n'aurait pas dû faire ce commentaire...»

La basketteuse portée disparue à Pikine: La police doute sur la thèse de l'enlèvement

Ndella Madior fonce sur ses détracteurs : “Gor day deugueur”

La réaction de la fille de Ndella Madior: «Maman tu aurais dû penser à moi »

Ndella Madior dérape: « J’adore les hommes... Je fais l’amour tous les jours »

Annoncé à Trace : Abba dément son départ de GFM

Exclusif: Le rappeur Marouf et l'ex mannequin Mimi se marient ce dimanche