Menu

Maison transformée en lieu de trafic de drogue : Deux jeunes filles arrêtées

Mercredi 18 Octobre 2023

Neuf personnes, âgées de 19 à 31 ans, ont été écrouées après le démantèlement d’un réseau de trafic de stupéfiants installé dans une maison à Yoff. Durant leur perquisition, les gendarmes de la section de Recherches ont fait la découverte de 500 grammes de chanvre indien planquées dans le poulailler de l’un des mis en cause. 


Ce réseau de trafic de drogue était dirigé par Mohamed T. alias Poulo. Quand les éléments de la section de Recherches ont été mis au parfum de cette organisation criminelle, ils sont partis à Yoff. Après avoir saisi une petite quantité de chanvre indien sur le dealer, les pandores l’ont conduit chez son complice Fallou D. où ils ont découvert 500 grammes de l’herbe illicite. Cette descente a également permis aux enquêteurs de mettre le grappin sur sept autres personnes, dont deux filles. En garde à vue, Mohamed T. a reconnu avoir détenu du stupéfiant lors de son interpellation. Mais, il a contesté la paternité des 500 grammes de chanvre indien.


Ses huit coaccusés ont pris son contre-pied. Fallou D., 27 ans, a déclaré qu’il avait autorisé à ses comparses de venir fumer du chanvre indien chez lui. Toutefois, il a argué que Mohamed T. a placé les 500 grammes de chanvre dans son poulailler à son insu. Connue de la justice pour avoir été condamné pour injure publique, Thiaba Khoye N. a avoué qu’elle aidait Mohamed T. dans son commerce illicite. Elle a été surprise en train d’acheter du chanvre indien pour le compte du nommé Maurice Niang qui lui a remis 10.000 francs. Également, la mère célibataire de 21 ans a renseigné que Mohamed a eu à lui vendre de la cocaïne à 10.000 francs. Très prolixe dans ses aveux, Thiaba a révélé qu’elle fume du chanvre indien. Khadim D., Aynina B., Assane N., Makhoudia T., Abdoulaye S. et Ngossé N. (élève, domiciliée au Hlm Grand Yoff) ont allégué qu’ils étaient au mauvais endroit au mauvais moment.


Tous incarcérés le 6 octobre dernier, les prévenus ont comparu hier, à l’audience des flagrants délits de Dakar pour offre ou cession de drogue. Né en 1992, marié et père de deux enfants, Mohamed T. a signalé qu’il est marchand ambulant. Quand le commerce ne marche pas, il s’adonne à la pêche. Pour ce qui est de la drogue saisie sur lui, Mohamed a soufflé qu’elle est destinée à la consommation de ses amis pêcheurs. Ses co-prévenus ont, à l’unanimité, réfuté avoir participé au trafic. Dans ses réquisitions, le substitut du procureur a demandé trois ans ferme contre Mohamed T., Thiaba Khoye N. et Fallou Diop. Pour le reste du groupe, le Ministère public s’est rapporté à la sagesse du tribunal. Me Ibrahima Mbengue a plaidé le renvoi des fins de la poursuite pour Ngossé N., soulignant qu’aucun des prévenus n’a eu à citer le nom de sa cliente.


À l’issue des débats, le président du tribunal a prononcé un verdict de culpabilité à l’encontre de trois prévenus. Mohamed T. a écopé de trois ans de détention pour offre ou cession de drogue. Fallou D. et Thiaba N. ont pris, eux, deux ans ferme pour complicité d’offre ou cession de drogue. Les six autres comparants ont bénéficié d’une décision de relaxe.


Rewmi.com
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Coup de filet en Europe : Démantèlement d'un Réseau de trafic d'Anabolisants

N'guessan Andréa Naomi : Au-delà des apparences, l'authenticité triomphe

Aicha Sall incarne la sophistication dans 'Emprises' : Une interprétation remarquable

Entre Chic et Détente : Le Style Inimitable de Fabintou dans Baabel

Entre Talent et Charisme : Le phénomène Dieynaba Tall et son ascension dans l'industrie Télévisuelle Sénégalaise

La Une du journal le réveil du 18 avril 2024

Sadio Mané : "Nous bâtirons l’héritage d’une Afrique saine et prospère"

Des Cadres Chrétiens de Pastef-les-Patriotes, reçus par Monseigneur Benjamin Ndiaye

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Jeudi 18 Avril 2024 (wolof)

Le scandale de Rio : Une femme tente de manipuler son oncle décédé pour de l'argent


Flux RSS

Inscription à la newsletter