Menu

"Ils provoquent les opposants et après ils se réfugient derrière les forces de l'ordre"

Lundi 22 Novembre 2021

Le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal (CUDIS), ne devrait pas compter sur le soutien du leader du parti Pastef les Patriotes. À qui veut l'entendre, Ousmane Sonko dit rejeter toute idée de signer une charte pour la non-violence. Par ailleurs, Ousmane Sonko réitère son appel à la résistance à tout acte que posera le régime actuel. Pour lui la violence vient toujours du camp de Macky Sall.


"Nous appelons tout le monde à la remobilisation autour de l'essentiel. Nous savons que ce qui va changer le pays ne se limite pas aux élections locales de 2022. J'ai entendu des religieux se lever et inviter les acteurs politiques à signer une charte de la non-violence. Mais je veux leur dire clairement que je ne signerais aucune charte de la non violence. Si chacun fait ce qu'il doit faire, il n'y aura pas de violence. Ce sont toujours les memes qui attaquent et qui se réfugient derrière les forces de l'ordre. Sinon réagissez à tout mouvement que posera le camp adverse. Je le dis et je l'assume. Nous n'accepterons pas qu'ils nous agressent à coup de couteau. Sous le silence complice de certains. Ça ressemble même à de l'hypocrisie", dira Ousmane Sonko le leader de Pastef les patriotes... 
 
R

Nouveau commentaire :



AUTRES INFOS

Prostitution des mineures à Saly : Des filles âgées entre 12 et 16 ans

Abdoulaye Diouf Sarr chez l'Archevêque de Dakar

Yeumbeul : Le monstre de père recueillait le liquide vaginal de ses filles, pour...

Thiès : Un voleur filmé par la caméra de surveillance en train de...

N.C, ex-basketteuse devenue prostituée révèle: «Je couche avec 10 hommes en une nuit...»

Présidence d’Interpol : Le Général Al Raisi, élu avec 68% des voix

Can-2022 : Krépin Diatta forfait !



Recherche