DISTINCTION : Hortense Gbaguidi Consultante Internationale sénégalaise et ancienne Conseillère Régionale à ONU Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, faite Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

Vendredi 13 Mai 2022





Le 10 mai 2022, Hortense Gbaguidi a été élevée au grade de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite, pour son action en faveur des droits des femmes et de la lutte contre les violences par le Président de la République Française. C’est S.E.M. Philippe Lalliot, Ambassadeur de France au Sénégal qui a remis la médaille, au nom du Président de la République Française.
 
La cérémonie a eu lieu à la résidence de l'ambassadeur de France à Dakar, en présence de nombreux invités de la récipiendaire, collègues, parents et amis ainsi que les membres de la société des médaillés de la légion d’honneur.
 
L’Ambassadeur de France au Sénégal a accueilli lui-même les invités de la récipiendaire. Dans son propos liminaire, il a rappelé la genèse de l’Ordre National. Il a ensuite souligné le parcours et l’engagement de Madame Hortense Gbaguidi sont salués depuis 30 ans, en faveur d’un développement qui fasse la part belle aux femmes, la promotion des droits des femmes, leur accès à l’éducation et la santé. Il a également rappelé qu’elle a été conseillère régionale à ONU Femmes chargée de l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles, de la santé et du VIH. SEM Philippe Lalliot, a évoqué les nombreuses initiatives qui ont été lancées par Madame Hortense Gbaguidi, initiatives innovantes et recherches d’avant-garde, notamment sur genre, VIH et lois en 2006 tenant compte des droits spécifiques des femmes.
 
Mention a été faite des nombreux partenariats innovants en Afrique de l’ouest et du centre, pour promouvoir les droits humains, ceux des femmes en particulier, améliorer la réponse aux violences faites aux femmes et aux filles, l’appui psychosocial, l’appui à la santé maternelle et infantile, l’implication des jeunes, l’implication des medias contre les discriminations et la promotion de l’éducation par le divertissement, notamment à travers la promotion de la série télévisée « C’est la Vie » dans le cadre du Fonds Français Muskoka.
 
L’Ambassadeur de France a souligné les qualités humaines de Hortense Gbaguidi et le rôle de mentor qu’a joué la récipiendaire pour de nombreux jeunes ainsi que son engagement au sein de l’association AWARD qu’elle dirige.
 
En sa qualité d’Ambassadeur, il a conclu son propos par la formule solennelle consacrée « Au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, nous vous faisons Chevalier dans l’Ordre National du Mérite ».
 
Au registre des témoignages
 
Mme Dalila Doumbia DIOP, son enseignante répétitrice dès la classe de CE2 ; et son Mentor Dr Seynabou Gueye Tall, ancienne Conseillère Régionale à UNFPA, ont respectivement pris la parole (C/F discours en annexés).
 
A PROPOS DES INSIGNES DU CHEVALIER DANS L’ORDRE NATIONAL DU MERITE
Second ordre national après la Légion d’honneur, la distinction a pour vocation de récompenser les mérites distingués et acquis dans une fonction publique, civile ou militaire, dans l’exercice d’une activité privée reconnue : de traduire le dynamisme de la société ; de donner valeur d’exemple et de reconnaître la diversité.
 
 

BIOGRAPHIE : QUI EST HORTENSE GBAGUIDI ?
 
Consultante Internationale, sénégalaise, Ancienne Conseillère Régionale à ONU Femmes pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre : Violences, Santé et VIH, Hortense Gbaguidi est aujourd’hui présidente-fondatrice de l'association AWARD (Advancement of Women for Africa’s Renewal and Development) (Avancement des Femmes pour le Renouveau et le Développement de l’Afrique) et Vice-présidente de LIFE (Ligue Internationale des Femmes Entreprenantes).
 
Hortense Gbaguidi est titulaire d’un Troisième Cycle en Management de l’Institut Supérieur de Gestion de Paris et d’un Master en Administration Economique et Sociale Management Economique et Sociale de l’Université Panthéon Assas de Paris II. Hortense totalise ainsi 33 ans d’expérience nationale et internationale en matière de promotion du développement tenant compte des droits des femmes et des filles en général et en matière de santé, VIH, Education et environnement.
 
Consultante internationale, auparavant Conseillère et Coordinatrice Régionale à ONU Femmes pour l’élimination des violences faites aux femmes et aux filles, pour la santé et le VIH. Elle y a fourni des conseils et des orientations sur la base d’une vaste expérience régionale avec le PNUD, l’ONUSIDA, l’OIT, la Fondation Open Society de Soros, dans la conception, la mobilisation de ressources, la mise en œuvre et l’évaluation de programmes, y compris inter-agences, avec les gouvernements, les organisations de la Société Civile et le secteur privé. Hortense a reçu plusieurs distinctions au niveau international pour son action en faveur des droits des femmes y compris face au VIH et a rédigé plusieurs documents de recherche sur des problématiques d’avant-garde., violences et santé maternelle et infantile, appui psychosocial endogène, la gouvernance médicale, éthique et sécuritaire de la Covid 19.
 
Sa vision sur « Genre, VIH et lois » en 2006 ayant mobilisé OSIWA, l’ONUSIDA et UNIFEM est à l’origine de la mobilisation africaine et mondiale pour des lois sur le VIH moins punitives et discriminatoires et tenant compte des droits humains et des besoins spécifiques des femmes et des filles.
 
Hortense Gbaguidi a lancé des initiatives et des partenariats innovants et catalytiques dans la région de l’Afrique de l’Ouest et du Centre pour promouvoir les droits de l’homme en général, l’implication des jeunes dans la réponse au VIH, un soutien holistique aux survivantes de violences, des réponses au VIH/Sida-sexo-spécifiques incluant les professionnelles du sexe et leur réhabilitation, la réduction de la vulnérabilité des femmes et des filles au VIH et à la mortalité maternelle, l’observance thérapeutique des Personnes vivant avec le VIH, et la contribution durable des médias et des chefs traditionnels et à la lutte contre la stigmatisation et la discrimination.
 
Fermement convaincue du rôle crucial des médias et en l’importance de l’Education par le divertissement, Hortense Gbaguidi a apporté une contribution significative à la promotion du feuilleton phare « C’est la Vie » par la signature d’un accord entre ONU Femmes et l’Alliance Mondiale des Personnels de Santé de l’OMS à Nairobi en 2012. Ce geste symbolique a contribué à booster le partenariat des agences du SNU au profit de « C’est la Vie » au sein du dispositif du Fonds Français Muskoka. « C’est la Vie » qui est d’un niveau éducatif particulièrement élevé est tout de même l’ancêtre des Télénovelas désormais populaires au Sénégal : Pod et Marichou, Maitresse d’un homme marié, Renaissance, Golden etc.
 
Elle est Vice-présidente et principale conférencière de la Ligue Internationale des femmes entreprenantes (LIFE), un réseau de 225 femmes leaders, présentes dans tous les secteurs d’activités au Sénégal et à travers la diaspora.
 
Consciente des lacunes de la réponse aux violences faites aux femmes, après son départ d’ONU Femmes, Hortense a mis en place avec des collègues et amis, l’Association Advancement of Women for Africa’s Renewal and Development (AWARD)dont elle est la Présidente Fondatrice. AWARD signifie : « Avancement des femmes pour le renouveau et le développement de l’Afrique». Elle mène des réflexions innovantes sur le mentorat dans le leadership féminin, les violences économiques particulières, sur l’amélioration de la réponse aux violences, le rôle de la femme leader face à la digitalisation, le parcours des self-made Women, genre et Covid19, les stratégies pour mettre fin aux migrations clandestines et sur des problématiques orphelines telles que le vécu de la ménopause par les femmes.
 
Depuis 2019, l’Association AWARD qu’elle dirige fournit conseils et appui aux femmes sur les axes suivants : aides aux veuves, lutte contre les violences, accès à des soins de santé de qualité, protection, renforcement des capacités économiques, aide psychosociale et accès à la terre, aide à la scolarisation des jeunes et à la formation et re-scolarisation des femmes.
 
HORTENSE GBAGUIDI : PUBLICATIONS ET INNOVATIONS
 .- Articles dans OSI News, Open Society Institute, Winter 2007-2008, Soldiers as a force for Human Rights and HIV/AIDS Prevention, Hortense Gbaguidi
. - St Petersbourg 2006: Article on Hortense’s presentation at the OSI International Conference on Human Right and AIDS: Women's Vulnerability to HIV/AIDS
. - Publication 2011: Politique Nationale sur Genre et VIH du Sénégal pour le CNLS
. - Stratégie Régionale d’UNIFEM 2004 – 2007
 
  •  
 
Innovation qui a changé la réponse aux besoins des femmes en santé et face au VIH par les lois, au niveau mondial :
 
. - En 2004 Consultante, elle rédige pour UNIFEM un programme régional sur Genre, VIH et droits humains recommandant une amélioration de l’environnement de la réponse au VIH à travers des cadres légaux allant au-delà de la loi type de Ndjamena et tenant compte des droits des femmes et de leurs besoins spécifiques. UNIFEM n’avait pas de ressources pour la mise en œuvre de cette recommandation.
 
. - En 2006, recrutée par la Fondation de Georges Soros pour l’Afrique de L’Ouest et du centre (OSIWA), elle dirige l’unité Droits humains. Dès que l’occasion se présente, gérant des fonds conséquents, elle monte un partenariat entre OSIWA et UNIFEM, lance l’étude des cadres légaux VIH et/ ou Sante de 18 pays : les 15 CEDEAO Mauritanie, Cameroun et Tchad. Cette initiative attire l’attention de l’ONUSIDA à l’occasion de l’atelier de validation en présence des consultants nationaux des 18 Pays, le réseau canadien sur la loi et le VIH, les parlementaires, les médias et la Société civile.
 
Le partenariat est élargi à l’ONUSIDA, ensuite aux autres agences des Nations Unies, implique les CNLS, tous les réseaux de parlementaires, la Société Civile. Les formations démarrent, le plaidoyer s’amplifie, OSIWA transfère le Secrétariat de l’initiative à ONUSIDA qui se charge de disséminer les résultats alarmants des études pays et faire le plaidoyer au niveau de l’Union Africaine et dans les pays. Les femmes et leurs droits face au VIH sont à l’honneur en Afrique et de l’Ouest et du Centre, ensuite en Afrique Australe et le « concept » Genre, VIH et lois déferle sur le monde, porté par l’ONUS IDA au Centre de la Conférence Internationale de Vienne sur le VIH. Hortense en est l’instigatrice reconnue dont le travail a été sanctionné par la reconnaissance de la France.
 
Innovation pour réduire la vulnérabilité des jeunes au VIH dans les lycées au Sénégal
 
. - En 2007 Montage du premier partenariat de ce type: Professeurs de lycées, institutions de dépistage volontaire (anonyme et producteurs de contenus média (RAES) pour réduire la vulnérabilité des jeunes au VIH : études, promotion du dépistage et du contenu média par les jeunes. Cette innovation coordonnée par le Réseau Africain d’Education Pour la Santé sera intégrée dans les enseignements s à UCLA (University Of California and Los Angeles).
 
. - En 2012, premier soutien à l’initiative « C’est la Vie » à travers les réseaux sociaux et au cours de réunions internationales avant sa mise en place, son financement et les tournages.
 
Innovation pour un meilleur service média dans la région AOC
 
. - En 2006 Introduction de modules de formation sur VH et la stigmatisation dans les écoles de journalisme de 8 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre en partenariat avec ACI (Africa Consultants International).
 
Innovation pour réduire les perdus de vue de la réponse au VIH
 
. - En 2008 Montage d’un réseau de tradipraticiens en Afrique de l’Ouest et du Centre faisant la promotion du dépistage et de l’Observance des traitements. Réduction significative des perdus de vue reconnue publiquement par le Réseau des PPVIH.
 
Innovation pour documenter le lien entre les violences et la mortalité maternelle et produire des outils de formation du personnel de santé, dans le cadre du Financement du Fonds Français Muskoka 
 
. - En 2012 : Premières études sur Violences et santé maternelle lancées dans9 pays Muskoka : Mali, Niger, Cote d’Ivoire, RCA, Tchad, Togo, Haïti, Côte d’Ivoire, Guinée
 
. - En 2014 : lancement d’Etudes sur les violences en milieu hospitalier dans 4 pays qui serviront de bases de réflexion pour l’amélioration et/ ou la mise en place d’outils de formation pour le personnel de santé, par l’OMS. Des stratégies d’amélioration de l’accueil ont été mises en place dans plusieurs pays et des résultats probants obtenus en termes de fréquentation des structures et de relèvement des niveaux de satisfaction des praticiens de la santé et des patients.
 
Innovation pour la prise en charge psychosociale des survivantes de violences 
 
. - En 2018, suite au constat du manque cruel de psychothérapeutes pour les survivantes de violences, du coût de ces prestations, et du succès en République Centrafricaine du dispositif itinérant d’appui psychosocial (DIAP) initié pendant la crise de 2014, avec l’aide du FFM, en partenariat avec le CEGID, Hortense a lancé pour ONU Femmes, le concept innovant d’appui psychosocial endogène. Il consiste à former les femmes à la psychothérapie pour la prise en charge d’autres femmes.
 
. - C’est aussi une opportunité pour exposer les femmes en charge de suivre d’autres femmes aux conséquences des pratiques néfastes. Pratiques néfastes perpétuées par les femmes elles-mêmes. C’est une approche très prometteuse.
 
En 2019, elle met en place avec quelques collègues et amis l’Association AWARD (Advancement of Women for Africa’s Renewal and Development) (Avancement des femmes pour le renouveau et le Développement de l’Afrique) AWARD fournit conseils et appui aux femmes sur les axes suivants: aides aux veuves, lutte contre les violences, accès à des soins de santé de qualité, protection, renforcement des capacités économiques, aide psychosociale et accès à la terre, aide à la scolarisation des jeunes, à la formation et à la re-scolarisation des femmes.
 


Réflexions innovantes récentes
. - En 2020, Réflexion sur Genre et Gouvernance Médicale, éthique et sécuritaire de la Covid-19 en Afrique
. - Stratégie de rétention des jeunes et lutte contre les migrations clandestines
. - Leadership féminin et mentorat : ce qui empêche aux femmes leaders de se tirer mutuellement vers le haut.
. - Violences économiques, violences en politique et problématiques orphelines
. - Afrique, Digitalisation et Education, le rôle de la femme Leader.
. - Les leçons apprises sur le parcours de la self made woman.
. - Ménopause ou Ménoplay : Santé de la femme, nutrition, hygiène de vie et ménopause.
R

Nouveau commentaire :





AUTRES INFOS

INHUMATION : Adieux poignants à «Ndiaye Tfm»

Meurtre de Kiné Gaye : Les révélations des voisins de Khassim BA

Meurtre de Kiné Gaye : Pourquoi le tueur a accusé son épouse

États-Unis: 15 personnes tuées dans une fusillade dans une école du Texas

Conférence de presse de BBY : La question d'une journaliste provoque la colère des jeunes de l'APR

Gueum Sa Boop : Bougane Gueye Dani en deuil

SITEU après le Meurtre à Diamaguene: "Beaucoup de jeunes ne travaillent dans ce pays où on parle trop"

GFM : L’humoriste «Ndiaye» est décédé


Flux RSS

Inscription à la newsletter