Menu






Coumba Ndiaye Présidente de l'AACT : "Nous travaillons à l'amélioration des conditions d'éducation islamique des enfants..."

Jeudi 24 Mars 2022

Présidente de l'Association action tidjane (AACT), Mme Coumba Ndiaye est une fervente avocate de la cause des enfants. En véritable Mère Teresa, elle est sans relâche au service des mômes depuis 2016. En véritable bonne samaritaine, interrogée par nos confrères de "Vox Populi" elle revient sur quelques activités phares de sa structure. Entretien. 


Pouvez-vous nous parler de votre organisation ?
Notre structure s'appelle Association action tidjane (AACT, en acronymie). Elle a été portée sur les fonts baptismaux en 2016. J'assume le rôle de présidente de cette entité et j'ai comme Vice-présidente, Ndèye Astou Sy Bintou Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine. Lorsque nous mettions en place l'ACCT, nous avions eu l'aval et la caution de notre très regretté guide religieux et père, Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine. Je dois aussi signaler que nous avons notre récépissé depuis 2018. Ce qui nous permet, d'ailleurs, de mener nos activités sans entrave, dans la légalité. Pour une bonne transparence et traçabilité au sein de notre association, nous avons un compte bancaire pour recevoir les dons. Il est géré par une double signature et est vérifié régulièrement par des organes de contrôle. 



Quels sont les objectifs de votre entité ?
Avant de continuer, je dois signaler qu'avant, nous avions créé le Comité d'initiative action tidjane (CIAT). C'est sous les cendres donc du CIAT qu'est né AACT. Nous avons  œuvrons pour le rayonnement de la Tidjania et nous assistons les personnes nécessiteuses. L'épanouissement des enfants font aussi partie de nos priorités. C'est dans ce cadre que nous organisons chaque année une Colonie de vacances islamiques. Nous faisons également des dons. Nous offrons notamment des moutons de Tabaski, du "sukeru kor". Sans oublier les dons de sang et notre contribution aux différents Gamou et conférences annuelles. 




D'où tirez-vous les moyens pour mener à bien vos actions ?
Comme j'ai eu à le souligner plutôt, l'AACT a été bénie par Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine et par d'autres dignitaires religieux de la ville sainte de Tivaouane. Lui (Al Amine) personnellement, formulait d'ardentes prières pour nous et pour l'association. Il nous soutenait aussi financièrement. En plus, nous avons des parrains d'honneur qui n'hésitent pas à mettre la main à la poche pour nous prêter main forte. Je veux nommer l'actuel maire de Tivaouane, Demba Diop alias Diop Sy, qui met à notre disposition sa propre maison à chaque édition de la Colonie de vacances islamiques à Tivaouane, avec une aide financière conséquente ; Djim Momath Bâ de l'APROSI, Adama Faye,  Boubacar Camara, Cheikh Tidjane Seck, le Maire de Khombole Maguèye Boye. Ces derniers sont de fervents talibés de Seydi El Hadji Malick Sy. Ils sont connus pour leur dévouement sans faille à l'égard de la  Tarîqa. Il faut aussi souligner nos cotisations personnelles et les contributions d'autres bonnes volontés. Nous lançons un vibrant appel à tout le monde pour soutenir nos activités. Ce que nous faisons, nous le faisons comme "Tarbiya" à travers notre "Pass pass" à la Khadra au Nom d’Allah SWT. 


 


Comment opérez-vous pour la sélection des enfants qui doivent prendre part à vos Colonies de vacances islamiques ?
Nous avons une vocation religieuse. Nous travaillons à l'amélioration des conditions d'éducation islamique des enfants. Telle est notre préoccupation majeure. Par exemple, lors des Colonies de vacances islamiques, nous  inculquons les enseignements de la Tarîqa Tidjane, l’enseignement coranique aux enfants, faisons des causeries pour l'éveil de leur conscience etc. Les bénéficiaires sont issus de toutes les familles y compris les enfants de familles démunies. Ils sont âgés entre 7 et 17 ans. 
Je réitère nos remerciements et félicitations à feu Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine. Il nous a accompagnés. Aujourd'hui, il n'est plus là, mais sa fille, Ndèye Astou Sy Al Amine, qui est d'ailleurs notre Vice-présidente, poursuit son œuvre, tout comme Serigne Moustapha Sy Al Amine, Serigne Mbaye Sy Abdou. L'actuel Khalife général des Tidjanes, Serigne Babacar Sy Mansour, et les proches de la famille, nous soutiennent aussi. 



Vous êtes également la coordonnatrice du Mouvement de la fraternité pour la cause (MFC). Quelles sont vos ambitions ?
En dehors de l'AACT, je suis également la coordonnatrice, comme vous venez de le souligner, du Mouvement de fraternité pour la cause (MFC) qui s'active dans la politique. C'est dire qu'on allie la politique avec le volet social. On a beaucoup d'adhérents au sein du MFC. Avec l'initiative "Les Calebasses", on fait des cotisations pour permettre à nos membres d'accéder à des financements  afin de mener des activités génératrices de revenus. Nous avons des femmes, des jeunes tailleurs, des artisans, etc. Je rappelle que lors de la dernière Présidentielle, nous étions du côté de Diop Sy pour travailler à la réélection du président de la République, Macky Sall. Aux dernières élections locales, nous avions soutenu la candidature de Tamsir Sokhna dans la commune de Sicap-Liberté. Notre  mouvement est donc libre dans ses choix, pourvu que ce soit pour une bonne cause. 

R

Nouveau commentaire :




AUTRES INFOS

Argentine : Lionel Messi débloque la situation !

Le Qatar déjà éliminé de son Mondial

Coupe du monde : le Sénégal relancé, le Qatar éliminé

Le Quotidien "Le Réveil" du Vendredi 25 Novembre 2022

Aliou Cissé répond à ses détracteurs : "Les qualités d’Edouard Mendy ne sont pas à mettre en doute"

Le Quotidien "Le Réveil" du Jeudi 24 Novembre 2022

Moussa Ndiaye à Sadio Mané : «Je récupère ton numéro qui t’es si cher...»

Equipe nationale de football : Les nouvelles de Cheikhou Kouyaté

Le Réveil Quotidien du mercredi 23 novembre 2022

Cédric Hountondji est dans la liste des meilleurs défenseurs du Bénin


Flux RSS

Inscription à la newsletter