Menu

« China Mall » débarque à Dakar : Petits commerçants et autres Auchan devront bien se tenir

Vendredi 24 Mars 2023

Le 18 mars 2023, Dakar a accueilli le « China Mall », le plus grand centre commercial chinois de la capitale sénégalaise, situé au cœur du quartier Mermoz. Occupant l’ancien site de PCCI, il s’étend sur une surface de plus de 7 000 m2 et propose une offre variée de plus de 15 000 produits « Made in China » à des prix très compétitifs. Senego.com vous explique ce qui vous attend avec ce géant chinois qui est présent dans beaucoup de pays africains dont la Côte d’Ivoire.


Un engouement des consommateurs pour des prix imbattables

Le « China Mall » a rapidement attiré des dizaines de milliers de clients en quête de bonnes affaires. Comme le souligne un client interrogé par senegal-export.com, « nous fréquentons juste ce genre de magasin en raison des prix bon marché ». Cependant, l’attrait des prix bas cache souvent une qualité moindre des produits, qui se révèle moins intéressante sur le long terme.

Les produits chinois, une qualité contestée

Malgré les prix attractifs, de nombreux clients reconnaissent que la qualité des produits du « China Mall » n’est pas toujours à la hauteur de leurs attentes. Un client cité par senegal-export.com admet que « les produits made in Sénégal n’ont rien à envier aux produits chinois ». Acheter un produit de moindre qualité à un prix réduit peut finalement coûter plus cher sur le long terme si celui-ci doit être remplacé rapidement.


L’impact sur les petits commerçants locaux

L’arrivée du « China Mall » suscite des inquiétudes chez les petits commerçants qui dénoncent une concurrence déloyale. Modou Thiam, propriétaire d’une boutique de quincaillerie à Yoff, confie à nos confrères que : « Les autorités ont laissé les Chinois envahir le marché et beaucoup d’entre nous devront s’aligner niveau prix au risque de disparaître. »

Les entrepreneurs face à de nouveaux défis

Yacine Dione, une jeune entrepreneure, exprime également ses craintes quant à l’avenir de son activité : « J’avais l’habitude de commander des articles depuis la Chine que je revendais en ligne en y ajoutant une petite marge. Si ces mêmes produits sont vendus ici, mon business risque de disparaître. » De nombreux entrepreneurs locaux sont confrontés à des défis similaires, avec une concurrence accrue et une pression sur les marges.

Le secteur informel, au cœur de l’économie sénégalaise, menacé ?

Biram Cissé, un analyste économique, met en lumière l’impact des grandes enseignes sur le secteur informel, véritable pilier de l’économie sénégalaise. Selon lui, les commerces de grande distribution s’attaquent davantage aujourd’hui au cœur de l’économie locale, menaçant ainsi la survie de nombreux acteurs du secteur informel.

Un avenir incertain pour les commerces locaux

L’ouverture du « China Mall » et l’arrivée de ces produits à bas prix soulèvent des interrogations sur l’avenir des petits commerçants et entrepreneurs sénégalais. Face à cette concurrence, ils devront redoubler d’efforts pour proposer des produits et services de qualité, et peut-être repenser leurs stratégies commerciales afin de résister sur le long terme.

Si l’ouverture du « China Mall » apporte une offre alléchante pour les consommateurs en quête de bonnes affaires, elle soulève également des inquiétudes quant à l’impact sur les commerçants et entrepreneurs locaux. Les défis posés par la concurrence des produits chinois à bas prix pourraient nécessiter une réflexion collective sur la préservation et la promotion de la production locale. Ainsi, les autorités, les acteurs économiques et les consommateurs auront un rôle à jouer pour soutenir et valoriser les produits et services « made in Sénégal », garantissant une qualité et une durabilité supérieures.
Lisez encore

Nouveau commentaire :






AUTRES INFOS

Euro : L'Allemagne Impressionne en écrasant l'Écosse 5-1

Solidarité : "Direct Aid Society" lance le programme Tabaski avec un don de 110 moutons

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du Vendredi 14 juin 2024 (wolof)

Au-delà des rôles : Rokhaya Niang alias « Madame Brouette » entre passion et principes

Équipe Nationale de Football du Mali : Éric Sékou Chelle limogé

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du jeudi 13 juin 2024 (wolof)

Gaza, Palestine, c’est l’humanité assassinée ! Qu’apprenons-nous de ce génocide sur le sionisme et le capitalisme impérialiste ?

La Revue de Presse de Fatou Thiam Ngom du mercredi 12 juin 2024 (wolof)

Malawi : Aucun survivant dans le vol transportant le Vice-Président et neuf passagers

Pétrole : Woodside possède 82% du projet, l'Etat du Sénégal 18%


Flux RSS

Inscription à la newsletter