Menu






Ce que contient l’accord de paix signé avec des rebelles du MFDC

Vendredi 5 Août 2022

Un émissaire de Macky Sall a signé jeudi à Bissau un accord de paix avec César Atoute Badiate, à la tête d’une des franges du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).


C’est un pas important qui a été franchi jeudi 4 août à la présidence bissau-guinéenne vers le retour à la « paix définitive » en Casamance, dont le président sénégalais a fait l’une des priorités de son mandat. L’amiral Farba Sarr, émissaire de Macky Sall, a signé un accord de paix avec César Atoute Badiate, chef de la frange du MFDC présente sur le Front sud et en rupture avec son rival Salif Sadio, intransigeant leader de l’autre frange du mouvement, sous l’égide du chef de l’État bissau-guinéen Umaro Sissoco Embaló.


« Vous êtes entré dans le maquis quand j’avais 10 ans. Aujourd’hui, j’en ai 50. Je crois que ça suffit maintenant, a déclaré le chef de l’État bissau-guinéen Umaro Sissoco Embalo, en s’adressant à César Badiate. Combien de personnes sont mortes, ont été mutilées ou ont quitté leur village ? Nous allons vous accompagner dans la recherche de la paix ». « Je puis vous assurer que nous allons être les garants de cet accord », a poursuivi le président en exercice de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao).


« Je salue l’accord de paix et de dépôt des armes signé ce 4 août à Bissau, entre le Sénégal et le Comité Provisoire des Ailes politiques et combattantes du MFDC. Je reste engagé pour la consolidation de la paix durable en Casamance », s’est félicité le président sénégalais sur Twitter dans la soirée.


Cette « déclaration d’engagement mutuel » estampillée « confidentiel » – que Jeune Afrique a pu consulter – est signé par César Atoute Badiate et Lansana Faboure pour le compte du MFDC, Farba Sarr pour l’État du Sénégal, Freddy Nkurikiye et Alexandre Liebeskind pour le Centre pour le dialogue humanitaire (HD) et par le général Samuel Fernandes, chef de la division centrale de la contre-intelligence militaire, pour le compte de la Guinée-Bissau. Les différentes parties ont convenu d’une série d’engagements portant sur « les modalités du dépôt des armes ».

Trois ans de négociations


Ce texte est le fruit de négociations dans lesquelles le Centre pour le dialogue humanitaire (HD) a joué un rôle central de médiateur. Une première rencontre s’était tenue en juin 2019 à Banjul en Gambie, suivie d’une seconde en novembre 2020, à Tambacounda, au Sénégal, qui a abouti à la signature d’un « memorandum d’entente », signé le 16 décembre 2020. Enfin, en 2021, plusieurs rencontres avaient au Cap-Vert, avant que rendez-vous soit pris pour de nouvelles discussions à Bissau.


Ces 3 et 4 août, un accord a finalement été signé : les différentes parties y affirment la « ferme volonté de parvenir à une résolution de la crise casamançaise, par des moyens pacifiques » et assurent « faire du dépôt des armes un axe central des négociations ». Le MFDC s’est notamment engagé à entamer le processus de désarmement à partir du 1er octobre prochain. L’État du Sénégal, pour sa part, s’engage à « apporter toutes les garanties nécessaires en vue de la sécurisation des combattants procédant au dépôt des armes ».

Le conflit en Casamance, l’un des plus anciens sur le continent, était resté en sommeil pendant plusieurs années jusqu’au lancement par l’armée sénégalaise d’une offensive majeure contre les rebelles, en janvier dernier. Ces derniers, accusés de faire du trafic de bois et de cannabis, ont souvent trouvé refuge en Gambie ou en Guinée-Bissau.


Jeune Afrique 
R

Nouveau commentaire :



AUTRES INFOS

KOLDA : La mairie met à la disposition des artistes un studio d'enregistrement

Mariage Fama et Edou : La réaction de Ya Awa Rassoul

NÉCROLOGIE : Décès du guide religieux El Hadj Malick Cissé Djing

Immigration clandestine : 13 étudiants de l’IAM disparaissent à Toulouse

Transfert d'argent : Outaz Sall salue l'arrivée de " Kpay "

Coupe du monde 2022 : Coup de théâtre, le Sénégal ne jouera pas...

Infertilité masculine: les véritables causes...

La veuve de DJ Arafat, Carmen Sama secoue la toile avec sa nouvelle vidéo

Lutte avec frappe : Balla Gaye 2 bat Gris Bordeaux.

Fantasia Barrino Taylor : "Je pensais que c'était Trump"


Flux RSS

Inscription à la newsletter