Menu

Baldé défend son bilan : "Ceux qui se réveillent à Ziguinchor depuis mon élection se sont rendu compte que notre ville a beaucoup changé"

Lundi 13 Septembre 2021

Abdoulaye Baldé, Député-maire de Ziguinchor, réaffirme son ancrage à la majorité présidentielle. Il dit être à l’écoute de la Conférence des présidents de la coalition de la majorité sur sa candidature pour un autre mandat. Pour lui, si Benno Bokk Yaakaar s’unit, la victoire sera acquise de haute main.




Nous sommes à cinq mois des élections territoriales. En tant que Maire sortant de la Ville de Ziguinchor, êtes-vous candidat à votre propre succession ?

C’est un peu prématuré de répondre à cette question. Bien entendu, si on devait juger par mon bilan et par les aspirations des Ziguinchorois, je pourrais donner une réponse affirmative, mais nous sommes dans un parti politique qui a ses instances. Nous sommes aussi engagés au sein de la coalition de la mouvance présidentielle. Les critères sont en train d’être définis. Une fois que cela sera fait, les candidats seront désignés au sein des états-majors politiques. Par conséquent, me déclarer candidat ou non candidat à cet instant précis pourrait être perçu comme discourtois vis-à-vis du Président de la Conférence des leaders de la mouvance présidentielle. Étant membre de cette Conférence, je préfère laisser le Président se prononcer d’abord.

Vous réaffirmez donc votre ancrage au sein de la coalition ?

Nous sommes des personnes de parole et engagées. J’ai toujours prôné la droiture et le respect de la parole donnée dans mon engagement politique. On m’a invité à rejoindre cette coalition, ce que j’ai fini par accepter. J’ai donné ma parole dès lors. Je participe à la Conférence des leaders. La plupart de nos responsables à la base participent aux instances de la coalition présidentielle. Nous réaffirmons donc notre ancrage dans la grande majorité présidentielle.

Le fait que Ziguinchor attire des appétits vous effraie-t-il ?

Cela n’est pas nouveau ; Ziguinchor a toujours attiré des appétits. Je suis le cinquième Maire, mais si vous interrogez l’histoire politique de Ziguinchor, de tous ceux qui ont été Maire, il y a toujours eu un engouement autour des élections locales. Mais, la plupart de ceux qui se tiraillent et ceux qui aspirent à être Maire avaient déjà été candidats en 2014, année à laquelle j’avais été réélu brillamment. Je rappelle que Ziguinchor compte 37 centres de vote et 247 bureaux de vote, et j’ai été plébiscité. Notre coalition avait remporté tous les 247 bureaux de vote. Aucun adversaire n’avait gagné un bureau de vote. Aujourd’hui, le Pastef se rajoute à la liste, et cela ne nous ébranle guère. Nous sommes vraiment sereins au sein de la majorité présidentielle. Nous attendons seulement la décision de la Conférence des leaders. Si nous sommes unis autour de l’essentiel, on peut aspirer remporter, à nouveau, cette Mairie et bien d’autres collectivités territoriales du département sans aucune crainte.

Quels arguments avez-vous pour convaincre les populations pour vous reconduire ?

D’abord, je ne parlerai pas d’arguments, car lorsqu’on a été élu deux fois Maire et plébiscité en remportant tous les bureaux de vote, je pense qu’une relation de confiance mutuelle s’est déjà installée. Nous sommes donc beaucoup plus dans une logique de prouver que cette confiance était méritée et qu’elle a toujours sa raison d’être. Pour cela, nous entendons mettre en avant notre bilan salutaire et prometteur qui parle pour lui-même. Ceux qui se réveillent à Ziguinchor depuis mon élection se sont rendu compte que notre ville a beaucoup changé sur le plan des infrastructures mais aussi dans les domaines de la santé et de l’éducation. Nous sommes aussi en train de poser énormément d’actes concrets en faveur de l’énergie et de l’assainissement. Je peux citer, par exemple, les avancées dans l’éclairage public, le ramassage des ordures, etc. Les populations voient quotidiennement leur vie changer positivement. Sans prétention aucune, je pense que je fais partie des Maires qui ont des bilans très positifs et qui sont très appréciés par les populations. Si vous vous promenez avec moi à Ziguinchor, vous verrez que notre action est largement appréciée. Pour vous dire, je n’aime même pas être entouré de gardes du corps, tellement j’aime le contact avec les populations qui me le rendent bien. Par conséquent, j’ai espoir que nous sommes sur la bonne voie. Je suis donc parfaitement à l’aise aux côtés des habitants de Ziguinchor pour plaider en faveur de ma reconduction. Avoir le soutien du Chef de l’État nous a permis de renforcer la position de la ville de Ziguinchor dans son programme d’équité territoriale.

Pensez-vous qu’un consensus est possible avec la multitude de candidatures au sein de Bby ?

En politique, on ne sait jamais ce qui va se passer. Les candidatures sont là. C’est tout à fait normal. Au sein d’une démocratie, il appartient à chacun d’affirmer ses ambitions. Cependant, si nous voulons aller autour de l’essentiel et faire triompher les intérêts de la coalition, et surtout ceux des populations, chacun saura raison garder. Senghor disait qu’avoir de la culture, c’est aussi connaître ses capacités et ses limites. Si chacun essaie d’analyser le pour et le contre et rester lucide en s’adossant sur nos acquis pour les renforcer, il n’y aura aucun problème. Les gens mettront de côté les égos. Ce qui peut nous donner la victoire, c’est d’être unis et surtout de partager les responsabilités au sein des Conseils municipaux et du Conseil départemental. Tout le monde peut y voir son intérêt. Si chacun met en avant l’intérêt supérieur des populations et celui de la majorité à laquelle nous appartenons, un consensus sera possible.

Pensez-vous que le consensus, la confiance et la rigueur suffisent comme critères ?

Il n’y a jamais de critères suffisants dans ce genre d’exercice. Il faut que chacun fasse preuve de dépassement et mette en avant l’intérêt supérieur de la coalition. Si tout le monde s’en tient à cela et que chacun reconnaisse ses compétences, ses limites et ses faiblesses, nous pouvons aspirer à une victoire.


Soleil
RED


AUTRES INFOS

La réaction Duggy Tee sur l’affaire Kilifeu-Simon

Un ancien militaire faisait chanter des femmes en envoyant leurs vidéos obscènes à Adamo

Attentat à la pudeur : Un agresseur caresse les seins d'une femme à Saint Louis

Jennifer Lopez, spectaculaire à 52 ans, elle révèle son corps parfait

Révélation explosive : Fatoumata Danso détruit Maty 3pommes et Me Elhadji Diouf (Vidéo)

La chanteuse Dieyla Gueye : « Mon élimination m’a beaucoup motivée »

Queen Biz : toujours sexy, dévoile une partie du tournage de son single

TV& RADIOS

Les images explosives de l'arrestation du député de l'APR, Boughazelli : Il tente de corrompre les gendarmes

Arrestations de Kilifeu et Simon : Les révélations explosives de Cheikh Bara Ndiaye

Cambriolages, agressions, échanges de tirs avec les gendarmes... Mais qui protège Thierno Amadou Diallo dit Thier ?

Ziguinchor : Le plateau technique de l'hôpital de la "Paix" renforcé (Vidéo)

Trafic présumé de passeports : la vidéo qui mouille Simon, mise en ligne

Dégradation très avancée du pont Emile Badiane : Un collectif "raisonne" le gouvernement

Trafic de visas :Kilifeu mouille l'ambassade du Sénégal à Paris



Recherche