Menu

Piratage lors de la présidentielle: Washington expulse 35 agents russes

Jeudi 29 Décembre 2016

Barack Obama avait promis des représailles contre la Russie. Ça n’a pas tardé. Washington répond à des efforts russes de « nuire aux intérêts américains » en expulsant 35 agents russes après l’ingérence dans l’élection présidentielle, a déclaré ce jeudi le président américain.

Barack Obama avait promis des représailles contre la Russie. Ça n’a pas tardé. Washington répond à des efforts russes de « nuire aux intérêts américains » en expulsant 35 agents russes après l’ingérence dans l’élection présidentielle, a déclaré ce jeudi le président américain.
 
Barack Obama a aussi annoncé une série de mesures qui visent notamment les services de renseignement russes FSB et GRU, a-t-il souligné dans un communiqué (en anglais), appelant ses alliés à s’opposer aux efforts russes d'« ingérence dans le processus démocratique ». Le président américain a promis d’autres sanctions « au moment que nous choisirons », « y compris des opérations qui ne seront pas révélées au public ».

Poutine directement mis en cause
Washington accuse notamment des pirates informatiques russes d’avoir dérobé des dizaines de milliers d’e-mails de responsables démocrates. Ces messages ont ensuite été mis en ligne, jetant une lumière crue sur les délibérations internes du camp démocrate et brouillant le message de sa candidate.

Le Kremlin promet de réagir
Le président Obama a directement mis en cause son homologue russe dans cette affaire, soulignant que « pas grand-chose ne se passe en Russie sans l’aval de Vladimir Poutine ». Nombre d’observateurs ont estimé que l’intention de Moscou était avant tout de saper la confiance dans la légitimité de l’élection américaine, pour affaiblir la future administration.
Peu avant 22 h, le Kremlin a réagi à ces sanctions, rejetant « catégoriquement » les accusations « infondées » de Washington et promettant des mesures de rétorsion « adéquates ».
20minutes.fr
Le Redacteur

Nouveau commentaire :







Vidéo exclusive: Quand Farba Senghor se faisait bastonner par la police en cherchant à défendre Karim

Pape Samba Mboup apres son exclusion : « Wade ne devait pas en arriver là avec moi »

Karim Wade: un homme méchant et arrogant, selon Farba Senghor (Ecoutez)

Un top modèle gifle un présentateur parce qu'il lui a mis la main sur ses fesses

Fatou Thiam invalide la candidature de Karim Wade: «son casier judiciaire n'est pas vierge » ECOUTEZ

Fatou Faye, présidente des femmes du MLK: « Prions que Macky Sall goûte la prison un jour...» Regardez

Une gênante révélation: en 2001, Niasse demandé à Me Wade d'envoyer Tanor Dieng en prison (Regardez)