Mort de Carrie Fisher: Cocaïne et opiacés retrouvés dans son organisme

Lundi 19 Juin 2017

Une mort due à des facteurs multiples. Vendredi, le rapport du médecin légiste indiquait que la crise cardiaque fatale à l’actrice Carry Fisher, en décembre 2016, avait été provoquée par une « apnée du sommeil et d’autres facteurs indéterminés ». Lundi, les analyses toxicologiques ont révélé la présence de nombreuses drogues dans son organisme mais le rôle qu’elles ont joué n’a « pas pu être établi ».

L’analyse a détecté de la cocaïne, de la MDMA (ecstasy), des opiacés, de l’alcool ainsi qu’un médicament contre la plaque dans les artères et des antihistaminiques. La cocaïne, notamment, a été ingérée dans les 72 heures avant le vol lors duquel l’actrice a fait un arrêt cardiaque, le 23 décembre dernier.


Combat contre son addiction
« Ma mère s’est battue contre son addiction aux drogues et sa maladie mentale sa vie entière. Elle en est morte. Elle a toujours été ouverte sur la stigmatisation sociale autour de ces maladies », a déclaré au magazine People sa fille, Billie Lourd, alors que Carrie Fisher parlait régulièrement de sa bipolarité et de son combat contre l’addiction.
Selon sa fille, la célèbre interprète de la princesse Leia dans La guerre des étoiles « aurait voulu que sa mort aide ceux qui en souffrent à parler de leur lutte ».

Dans la même rubrique :
< >





Vidéo: le parcours sombre et sanglant du "consul" Seydina Seck (Par Françoise Helene Gaye)

Françoise Hélène Gaye réplique : « Cette vidéo a été montée par Seydina Seck pour ternir mon image. Ce n’est pas ma voix »

Francoise Hélène Gaye se lâche : « Assane Diouf est un grand menteur...Il m'a trop déçu»

Triste sort, un artiste pro Macky Sall quémande pour survivre (REGARDEZ)

Comment Serigne Modou Kara a piégé ses talibés fumeurs de Yamba (Regardez )

Baba Aïdara dément: «le rapport de l’IGE n’a jamais recommandé des poursuites contre Khalifa Sall»

Affaire des 50 milliards: Entre Aly Ngouille Ndiaye et Daouda Diallo qui dit la vérité?