Menu

Eugène N'diaye DG de la société "la Casamançaise” : « l'eau minérale a baissé de 20 à 30% grâce à nous »

Dimanche 17 Septembre 2017

Dans une de nos éditions, nous nous sommes interrogés sur la cherté de l'eau minérale "la Casamançaise" dans les régions Sud du pays, alors que le brut vient de cette contrée. Le directeur de cette société, Eugène Ndiaye a répondu à nos interrogations d’une manière sereine et responsable.​

L’eau minérale "la Casamançaise", de 10 litres se vend 1100 F dans certains départements de la Casamance et voire 1200 F dans d'autres localités de la partie méridionale du pays, alors qu’elle se vend à 1 000 F dans la capitale. Un paradoxe pour certains. Mais pour le Directeur général de l’eau minérale "la Casamançaise", Eugene Ndiaye, « cette information est erronée ».   « Nous vendons plutôt moins cher dans les régions du Sud. La bouteille de 10 litres coûte 1 000 F Cfa moins cher que les autres. Celle de 1,5 L se vend à 350 F Cfa. Les prix de Dakar sont appliqués à Ziguinchor », a-t-il rectifié.

Et de poursuivre : « depuis l’arrivée de l’eau minérale "la Casamançaise", l’eau a baissé de 20 à 30 %, grâce à l’eau minérale "la Casamançaise". Alors qu’avant, l’eau minérale était un luxe. La bouteille de 1,5 L se vendait à 500F et 10 L à 1250 F CFA ».  
 

L'enclavement de la région
Le Directeur de l’eau minérale "la Casamançaise", Eugène Ndiaye explique également les efforts consentis par son entreprise pour satisfaire les populations du Sud, eût égard à l'enclavement. « Le produit brut, nous le prenons à Djimbéring et faisons 900 Km pour rejoindre Dakar. Une fois traitée, et mise dans les bouteilles, nous payons encore chaque bouteille 250 F Cfa pour le transport des bouteilles vers les régions du Sud », a-t-il révélé au téléphone avec exclusif.net.

Installée une entreprise à Ziguinchor, est un risque voire même suicidaire, car selon plusieurs économistes, le coup de revenu est très faible en Casamance. Eugene Ndiaye signale aussi que malgré les charges, « tous nos travailleurs ont un contrat de travail. J’ai plus de charges que de bénéfices. Et en moins de 14 mois d’existence, nous sommes deuxièmes derrière la société Kirene en matière de qualité et de service ».
Dans ce cas, la meilleure solution, selon plusieurs observateurs de la crise Casamançaise, est d’accorder une amnistie fiscale aux entreprises installées au Sud du pays pour encourager les investisseurs.



AUTRES INFOS

Pape Diouf : « je n’ai plus le temps de Assane Diouf »

Cote Ivoire: le gouvernement interdit la consommation et la vente de porcs

Une gardienne de prison se suicide après l’exposition de sa relation avec un détenu

Ebrima Ousmane Nduré, nouvel Ambassadeur de la Gambie au Sénégal

Sherin Khankan : «Nous pouvons avoir des femmes imames dans chaque pays du monde»

Découverte: Youma Aisse Ba lauréate du Prix Ragnee , ses proches témoignent !




Un frère de Farba Ngom arrêté pour trafic de drogue

Affaire des 270 millions de "Adiya": voici la vidéo que cherche l'OFNAC

Affaire des 270 millions: la femme de Béthio Thioune dans le viseur de l'OFNAC

VIDÉO-Birima Ndiaye: « Si jamais Macky et son frère boufferaient notre argent, ils iront tous en prison »

DEMOLITIONS A TIVAOUANE PEUL: les victimes vilipendent le maire et demandent l’assistance de Macky Sall

VIDÉO: Serigne Mbaye Sy Mansour arrache le Micro d'une Dame!!!

Ahmed Khalifa Niass pleure Al Amine sur le plateau de Sen TV